Comment choisir sa cigarette électronique ?

Vous essayez de vous décrocher de la cigarette, utilisez la cigarette électronique. C’est le moyen le plus sûr pour atteindre votre objectif. Plusieurs modèles de cigarette électroniques sont disponibles sur marché. Elles peuvent prendre la forme d’un stylo à bille, d’un spray pour l’asthme, d’un rouge à lèvres. Les vapoteurs ont aussi à leur disposition des cigarettes électroniques dont les formes imitent les pipes ou encore la forme des cigarettes traditionnelles. Comment choisir sa cigarette électronique ? Mais, quels sont les critères pour bien choisir sa cigarette électronique ?

Comment se compose la cigarette électronique ?

Il est important de préciser que l’e-cigarette est fortement déconseillé aux non-fumeurs. Si vous n’êtes pas fumeur, abstenez-vous de vapoter. La cigarette électronique se compose de trois éléments de base : un réservoir contenant l’e-liquide, un vaporisateur ou clairomiseur et une batterie qui apporte l’énergie nécessaire à la vaporisation. Ces trois éléments sont communs à tous les modèles en dépit des différentes technologies qui les composent.

Le clearomiseur ou vaporisateur

Le clearomiseur est chargé de la vaporisation de l’e-liquide. Il se compose du réservoir et de la résistance. Le clearomiseur se compose aussi d’un embout permettant d’aspirer la vapeur. Le réservoir peut être soit en plastique ou en verre. La résistance est composée de fil résistif et de mèches en fibres de coton. En fonction des modèles, la résistance peut se retrouver en haut ou en bas. Certains modèles fonctionnent avec une double résistance. En général, les vaporisateurs à corps transparent sont les plus appréciés. Ils permettent de pouvoir vérifier le niveau du liquide électronique.

La batterie

La batterie de la cigarette électronique a pour fonction de fournir l’énergie nécessaire à la vaporisation du liquide. Elle fournit le courant qui chauffe la résistance. Moins la tension est forte, moins la température est élevée et moins la quantité de vapeur dégagée est importante. Les grosses batteries tiennent la journée, les plus petites, moins. Il faut donc veiller à avoir un moyen de la recharger ou bien posséder deux modèles. La batterie doit être maintenue chargée en fonction de la fréquence d’utilisation. L’idéal serait de choisir un une cigarette avec une batterie d’une capacité élevée. Plus le milli ampérage est élevé, moins il vous faudra recharger votre batterie. La plupart des batteries, des modèles de piles Li-Ion rechargeables sont pilotés par un interrupteur, qui permet l’alimentation de la résistance contenue dans le vaporisateur ou le clearomiseur. Les batteries les plus utilisées aujourd’hui sont au format box avec une forme rectangulaire et proposent une autonomie généralement plus importante que les batteries plus traditionnelles.

L’e-liquide

L’e-liquide se compose d’une base non nicotinée, du propylène glycol ou du glycérol, d’arômes fruités, mentholés, arôme de tabac, servant d’exhausteurs de gout. Il peut aussi contenir de la nicotine pour les vapoteurs souhaitent vapoter des e-liquides nicotinés. Les aromes définissent le goût de l’e-liquide et ainsi que la fréquence de vapotage. Il est donc important de choisir un arôme qui est à votre gout pour réussir votre sevrage. Il est important de préciser que les aromes sont tous autorisés pour un usage alimentaire, mais peuvent devenir toxiques si on les avale. Il existe également une norme Afnor (sur la base du volontariat) qui garantit leur qualité. Vous pouvez aussi personnaliser votre e-liquide à l’aide des kits pour la fabrication en Do It Yourself.

L’atomiseur

L’atomiseur reconstructible joue le même rôle que le clearomiseur sur une cigarette électronique. La différence ici se situe au niveau de la résistance. En effet, l’atomiseur reconstructible n’utilise pas de résistance prémontée. C’est au vapoteur de fabriquer lui-même sa résistance avec du fil résistif Kanthal, nichrome ou inox ; de la fibre de coton ou de silice ; une pince coupante ; une paire de ciseaux ; un outil pour mesurer la valeur de la résistance (ohmmètre, box électronique) ; un gabarit de montage et un tournevis pour fixer la résistance au plateau. L’atomiseur reconstructible est plus économique et plus permissif que le clearomiseur standard. En effet, les consommables sont vite amortis. De plus, le vapoteur a la possibilité d’adapter le montage en fonction de ses besoins et de ses préférences. De manière générale, les atomiseurs reconstructibles permettent d’obtenir un rendu des saveurs des e-liquides beaucoup plus fidèles qu’avec un clearomiseur.

Comment fonctionne l’e-cigarette

Le fonctionnement d’une cigarette électronique est basé sur ses composants de base. Quelle que soit la forme des différentes cigarettes électroniques, elles fonctionnent toutes sur le même principe. Le principe est assez simple. La batterie fournie de l’électricité à une résistance qui va chauffer de l’e liquide pour produire de la vapeur. La vapeur est produite à l’aspiration et permet d’apporter aux fumeurs des sensations similaires à celles de la cigarette traditionnelle. Un certain nombre de modèles sont dotés d’un interrupteur, que l’on presse pour activer la production de la vapeur. Pour utiliser votre e-cigarette, il suffit d’appuyer sur le bouton qui pilote la résistance et d’aspirer.

Les différents types d’e-cig

Les modèles de cigarettes électroniques peuvent être regroupés en trois grands formats.

Le format pod

Le format est le premier élément à prendre en compte pour le choix de votre future cigarette électronique. Les modèles de cigarettes électroniques peuvent être regroupés en trois grands formats. Le format pod, ou Pod Mod, est une vapoteuse de nouvelle génération généralement de petites tailles. Ce forment est utilisé pour vapoter des e liquides alternatifs comme le CBD ou les sels de nicotine. Les Pods peuvent aussi être efficaces avec les e-liquides classiques ayant des taux élevés de nicotine et peu de glycérine végétale qui se vapent à faible puissance. Le format pod est peu encombrant et ne nécessite pas de grosse capacité pour être efficace.

Le format box

La cigarette électronique box contient une batterie au format rectangulaire. Elle rappelle fortement la forme d’une boîte, d’où son nom. Ce format permet de vapoter plus longtemps, mais aussi d’atteindre des puissances plus élevées. Les box sont plus encombrants, car ils contiennent une batterie de très grande capacité. Certains modèles contiennent des accumulateurs spécifiquement adaptés au matériel de vapotage et généralement non fournis.

Le format tube

Souvent de petite taille, la cigarette électronique tube est une vapoteuse qui présente la forme d’un tube. Elle est très peu encombrante et peut se glisser facilement dans une poche. Ce format est en général composé d’une batterie rechargeable de bonne capacité et d’un clearomiseur. On retrouve dans cette catégorie, des kits de cigarette électronique tout-en-un en français avec un réservoir directement intégré. Ce format de cigarette électronique est très simple à utiliser. La batterie reconnait automatiquement le clearomiseur et envoie la puissance nécessaire. On voit donc que chaque format présente, des avantages et des inconvénients qui peuvent vous aider à opérer un choix objectif. Les pods et les tubes ont ainsi l’avantage d’être discrets, mais ont tout de même, une autonomie et une performance limitées. Les boxs quant à eux sont plus autonomes et performantes, mais elles peuvent aussi être plus complexes et moins discrètes. Retenez que Pod, tube ou box, tout dépend de votre profil de fumeur et de vos goûts. On distingue en général 3 catégories de fumeur. Petit fumeur : moins de 10 cigarettes par jour ; fumeur modéré : entre 10 et 20 cigarettes par jour ; fumeur infatigable : plus de 20 cigarettes par jour. Si vous fumez peu, vous avez besoin d’une cigarette simple, compacte et efficace. Les vapoteuses de types pod ou tube qui répondront parfaitement à ces critères. Si vous êtes un fumeur modéré, vous avez besoin d’une cigarette électronique performante avec une bonne autonomie, tout en restant simple d’utilisation. Nous préconisons dans ce cas des vapoteuses de types tube ou box. Si vous êtes un gros fumeur, vous avez besoin d’une cigarette électronique qui reste facile d’utilisation et discret avec beaucoup d’autonomie. Seules les vapoteuses de type box ont cette particularité.

L’autonomie

L’autonomie est le deuxième élément à prendre en compte dans le choix de votre cigarette électronique. Exprimée en mAh, elle vous donnera une idée du le type de profil pour lequel elle est faite. Sur les kits orientés vers les débutants, la batterie est souvent directement intégrée. Une autonomie modérée de moins de 1500 mAh pour les petits fumeurs ; une autonomie moyenne entre 1500 et 2500 mAh pour les fumeurs modérés ; et une autonomie élevée, plus de 2500 mAh pour les gros fumeurs. Il existe également des cigarettes électroniques fonctionnant avec des accumulateurs. Ce sont de grosses piles qui peuvent être chargées séparément. Ces types d’e-cigarettes offrent une autonomie qui peut être illimitée. Il suffit de toujours avoir des accus chargés en réserve pour ne jamais manquer d’énergie.

La valeur de la résistance

La valeur de la résistance est le troisième élément à prendre en compte pour le choix de sa cigarette électronique. La résistance est un consommable qui se situe dans le clearomiseur. De la valeur de la résistance, dépendent les sensations que vous aurez avec votre cigarette électronique. La valeur de la résistance est exprimée (en Ohm). Ainsi donc, pour une valeur supérieure à 1 Ohm, vous avez une vape douce en inhalation indirecte. Pour une valeur entre 0,5 et 1 Ohm vous avez une vape polyvalente en inhalation directe ou indirecte. Pour une valeur inférieure à 0,5 ohm vous avez une vape puissante en inhalation directe. De nombreuses vapoteuses sont fournies avec deux résistances qui vous permettent d’avoir une meilleure idée sur le tirage et les sensations qui vous conviennent le mieux.

La contenance du clearomiseur

La contenance du clearomiseur, c’est le quatrième et dernier élément à prendre en compte pour choisir votre e-cigarette. Tout comme pour la batterie, le clairomiseur reste un élément important pour quantifier l’autonomie offerte par une cigarette électronique. Disons que la contenance du clairomiseur dépend du type de fumeur. Pour débuter, une contenance standard de 2 à 3 ml est suffisante. Mais si vous êtes un gros fumeur, l’idéal est de choisir une contenance supérieure pour éviter les multiples remplissages au cours de la journée.

Quel est le coût de la cigarette électronique ?

Les cigarettes électroniques d’entrée de gamme coûtent entre 20 et 25 euros, les modèles plus haut de gamme débutent à 60 euros. S’ajoute ensuite le prix des recharges d’e-liquide. Mais pour réaliser de grosses économies, vous pouvez fabriquer votre liquide vous-même. Pour jouir plus longtemps de votre e-cig, vous devez prendrez soin de votre clearomiseur et de ses accessoires. Les économies réalisées par un fumeur qui se convertit au vapotage ont été estimées à près de 80 %.

Quelle est la différence entre la cigarette électronique et la cigarette classique ?

Les études sur la toxicité potentielle de la cigarette électronique montrent quant à elles que vapoter conduit à inhaler bien moins de substances toxiques que fumer une cigarette traditionnelle. La cigarette électronique ne produit pas de fumée. Elle produit de la vapeur ainsi donc, les vapoteurs ne sont pas soumis aux émanations de monoxyde de carbone, d’additifs et de goudron contenues dans la cigarette classique. La cigarette électronique peut contenir ou non de la nicotine. Elle n’est pas dangereuse pour la santé. De plus en plus de personnes adoptent la cigarette électronique qui leur permet d’arrêter de fumer. Il est important de ne pas concilier cigarette électronique et cigarette classique. Pour réussir un sevrage tabagique, l’idéal est d’être vapoteur exclusif. Il n’est pas recommandé donc de concilier vaporette et cigarette.

Quelques recommandations pour une meilleure utilisation de votre e-cig

  • Évitez d’utiliser un matériel dont la marque n’est pas certifiée. Il est recommandé de n’utiliser que du matériel de marque certifiée. Le matériel est certes un peu plus cher que les produits, mais cela vous garantit un fonctionnement normal et un chargement correct.
  • Les aromes naturels de fruits sont fragiles à la chaleur. Ainsi donc, pour mieux bénéficier des saveurs naturelles, réglez la puissance de votre batterie entre 6 et 7 W pour les e-liquides fruités, 6 et 8 W pour les autres e-liquides.
  • Utilisez des résistances d’une valeur comprise entre 1,5 et 2 ohms. En effet, les résistances basses inférieures à 1 ohm (appelées sub-ohm) présentent des désavantages importants par rapport aux résistances normales. Non seulement elles consomment plus de liquide, mais elles accélèrent aussi l’usure de votre batterie. Elles dénaturent les saveurs et favorisent la surchauffe de la vapeur.
  • Remplacer vos résistances au moindre doute. Les résistances ont une durée de vie limitée et représentent un élément clé dans le bon fonctionnement de votre e-cigarette.
  • Nettoyez votre matériel lorsque votre clearomiseur est vidé. Il suffit de le démonter et de le passer sous l’eau. Laissez-le sécher avant de le réutiliser. Il est également recommandé de nettoyer les pas de vis avec un mouchoir sec.
  • Évitez de prendre des aspirations longues et rapprochées. Des aspirations trop rapprochées conduisent à une élévation de température non souhaitée. Entre 2 aspirations, laisser votre e cigarette refroidir pendant quelques secondes. Évitez aussi de vapoter en continu. Pensez à espacer les vaporisations et à poser votre e-cigarette de temps en temps.
  • Évitez d’utiliser la e cigarette lorsque le clearomiseur est presque vide. En effet, si la résistance ne contient pas suffisamment de liquide, elle va chauffer et cela peut entraîner des composés indésirables. Lorsque la résistance est bien alimentée en liquide, en fonctionnement normal et avec une température normale, vous aurez une vapeur de qualité.

Vous avez maintenant toutes les informations utiles pour choisir votre e-cigarette. N’attendez plus longtemps avant d’entamer votre processus de sevrage tabagique.

Antoine

A propos de l'auteur: Antoine

De nature très curieuse, j'aime lire, découvrir et apprendre. Ensuite, je relate mes connaissances à travers les billets de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *