Que retenir du développement de la province du Lualaba ?

Issue du démembrement de l’ex Katanga, la province du Lualaba était à l’image des autres régions de la RDC : riche en ressources naturelles, mais avec une population pauvre. Elle s’étend en effet sur 121 308 Km2 et se distingue par sa richesse minière (50 % des réserves mondiales) qui semble pourtant ne pas satisfaire les besoins de la population. Découvrez ici des informations utiles sur le développement du Lualaba.

Les problèmes du Lualaba à son installation

La création de la province du Lualaba a suscité et suscite encore de nombreux espoirs dans le cœur des habitants. Pour la plupart d’entre eux, cette mise en place inaugure une ère de bonheur dont il faut en profiter au maximum. Au centre des rêves, une province paradisiaque qui sera désormais un Eldorado pour les investisseurs internationaux et une destination fortement prisée par les touristes. Dans cette euphorie, rares étaient les Lualabanais qui étaient prêts à accepter la réalité en face.

En effet, à son installation, la province du Lualaba était confrontée à différents problèmes parmi lesquels :

  • Le manque d’emploi ;
  • L’insuffisance des zones d’exploitation minière artisanale ;
  • Le déficit en électricité et en eau potable ;
  • Le manque d’encadrement des exploitants artisanaux ;
  • Le manque d’infrastructures médicales et scolaires ;
  • Le mauvais état des infrastructures routières ;
  • Etc.

Heureusement, la province pouvait encore espérer un lendemain meilleur grâce à la nomination de l’homme de la situation. Nommé Gouverneur de la province en 2016, Richard Muyej n’a pas tardé à se mettre à l’œuvre pour le développement du Lualaba.

Comment le gouvernement local entend-il régler ces problèmes ?

Pour faire face à ces problèmes, le gouvernement local s’est fixé un certain nombre d’objectifs. Il s’agit d’un processus laborieux qui a pour but de réduire progressivement les écarts entre la richesse du Lualaba et le niveau de vie de sa population. Pour parvenir à cet idéal, les autorités provinciales ont mis en place une politique qui permet de s’affranchir de l’influence des mines. Désormais, les dividendes issus de ce secteur sont employés pour promouvoir les secteurs émergents qui favorisent le développement des entités à la base.

Ces dernières années, le secteur touristique bénéficie d’une attention particulière de la part de l’équipe gouvernementale. De plus en plus d’experts sont déployés sur l’ensemble de la province pour réaliser des projets de développement. À noter que des salons d’affaires sont régulièrement organisés pour présenter de nouvelles opportunités d’affaires aux investisseurs internationaux.  

Grâce à ces nouvelles initiatives, des milliers d’emplois ont été créés et l’économie du Lualaba se diversifie de plus en plus. Encouragé par les premiers retombés positifs de son plan de développement, le Gouverneur poursuit son projet. Récemment, de nouvelles infrastructures ont été construites dans la ville de Kolwezi, chef-lieu de la province. Précisons que ces projets ont été financés en grande partie grâce aux recettes mobilisées par la DRLU (Direction des recettes du Lualaba).

Le tourisme comme pilier du développement

Pour atteindre ses objectifs en matière de développement, le gouvernement local a décidé de se tourner vers le tourisme. Des experts participent régulièrement à des programmes d’envergure internationale pour vendre les atouts touristiques du Lualaba. Parmi ces atouts, nous pouvons notamment citer :

  • Les chutes de Kayo ;
  • La chute de Dikolongo ;
  • Les zèbres du parc de l’Upemba ;
  • La réserve de Manika ;
  • La plage de Katebi ;
  • La cascade de Tshatuta ;
  • Etc.

À noter qu’l existe encore beaucoup d’autres espaces de rêve qui peuvent combler vos attentes en matière de tourisme. Il suffit de bien planifier votre voyage pour profiter d’un séjour agréable.

Comme vous le savez, il serait difficile, voire impossible, de parler de tourisme sans parler du transport. Les autorités provinciales en ont bien conscience et réalisent de plus en plus des projets pour favoriser la fluidité de la circulation et le développement des infrastructures hôtelières. Pour votre séjour, vous pouvez facilement trouver un bon logement à un prix raisonnable.

À Kolwezi, les routes d’accès sont carrossables. De plus, des compagnies aériennes proposent des vols réguliers à destination de cette ville qui concentre les meilleures attractions de la province. Que vous y alliez seul, entre amis ou entre famille, vous ne manquerez pas d’idées d’activités pour vous divertir. À en croire les informations livrées récemment par le gouvernement local, un projet serait en cours de réalisation pour augmenter la capacité d’accueil de la province.

Quelles perspectives pour l’avenir ?

Dans un souci de booster le développement socio-économique du Lualaba, le gouverneur Richard Muyej a élaboré un plan quinquennal qui fut soumis aux députés provinciaux pour amendement. Évalué à 2 381 413 424,3 USD (4 525 376 115 550 CDF), ce projet couvre la période 2019-2023 et s’articule autour de 4 axes principaux à savoir : la bonne gouvernance, la croissance économique, l’homme et la société.

Concrètement, le patron de la province du Lualaba accorde de la priorité aux actions qui permettront de rehausser le niveau de vie de la population. En ce qui concerne l’éducation, le gouvernement local envisage de construire de nouvelles infrastructures et de rénover les anciennes. Conscient du fait que l’éducation des jeunes est le pilier de tout développement durable, le gouverneur a pensé revaloriser le système éducatif. Pour ce faire, des séminaires de recyclage s’organisent régulièrement pour permettre aux enseignants d’être au même niveau d’informations que leurs collègues des autres pays.

En outre, le gouvernement provincial a signé des accords de partenariat avec des sociétés spécialisées pour équiper les enseignants en matériels didactiques afin de leur faciliter la tâche. À Kolwezi, des lots sont déjà distribués à des groupes scolaires et d’autres sont attendus pour les prochains jours.

Dans le domaine sanitaire, le plan quinquennal du gouvernement provincial prévoit de doter les centres hospitaliers de plus d’équipements et de divers intrants médicaux. Par ailleurs, le gouverneur s’est lancé le défi de moderniser tous les hôpitaux du Lualaba. En outre, il envisage de construire un centre de santé moderne dans chacun des 5 territoires de sa province. En plus de ces travaux, le gouvernement ambitionne d’améliorer l’encadrement des médecins.

Outre ces travaux, le plan quinquennal du gouvernement local du Lualaba prévoit encore beaucoup d’autres actions qui contribueront largement au développement de cette province. Parviendra-t-il à aller au bout de ses ambitions ? Seul le temps nous le dira.

 

Tu pourrais aussi aimer

Antoine

A propos de l'auteur: Antoine

De nature très curieuse, j'aime lire, découvrir et apprendre. Ensuite, je relate mes connaissances à travers les billets de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *